Blacklight : déploiement avec Ruby On Rails

21 janvier 2013
Par
Du serveur de développement au serveur de production, intéressons-nous maintenant aux grandes étapes de la mise en ligne de Blacklight. Nous avions commencé cette série par une prise en main de ce logiciel, puis par l'ajout des données d'exemplaire et enfin l'activation des services au lecteur. Les développeurs pourront compléter ce billet avec cette procédure détaillée.

Gaivota Bird oiseau Vogel uccello aves 鳥 птица - Sur Flickr par Rodrigo Sá - Licence CC BY 2.0

Déployer Blacklight offre plusieurs avantages. Tout d'abord, son serveur web proposé par défaut n'est pas assez robuste pour une mise en ligne. Nous devons donc en installer un nouveau à même d'assurer un nombre de visites élevé. Ce sera Apache avec le module Passenger.

Apache n'est plus à présenter dans le monde du développement web. Quant à Passenger, il s'agit d'un programme adossé à Apache pour rendre accessible en ligne une application faite avec Ruby On Rails. C'est une architecture complexe.

Si l'on récapitule :

  • Ruby est un langage de programmation.
  • Ruby on Rails est un framework, construit avec Ruby.
  • Blacklight est un moteur de recherche construit avec Ruby On Rails.
  • Apache et Passenger sont un serveur web mettant en ligne un logiciel fait avec Ruby On Rails, en l’occurrence : Blacklight !

Outils pour une maintenance aisée

Ces composants sont obligatoires pour rendre disponible notre nouveau catalogue. Nous utiliserons également Capistrano et Git pour faciliter les mises à jour du serveur de départ au serveur d'arrivée.
En revanche, ces deux derniers programmes ne sont pas nécessaires. Le déploiement peut se faire en copiant simplement les fichiers sur le serveur d'arrivée. Pourtant, même en étant un adepte féru de simplicité, leur relative complexité de prise en main est largement pondérée par ce qu'ils apportent.

Git pour garder un historique

Git, que l'on configure sur le serveur de développement, est un outil désormais prisé pour la gestion de versions. Il va nous permettre d'archiver toutes les étapes des développements ultérieurs. On pourra l'utiliser également pour rétablir une version antérieure de notre catalogue en cas de problèmes de mise à jour par exemple.

Déployer avec Capistrano

Capistrano est un logiciel écrit en Ruby permettant le déploiement automatisé d'une application d'une machine à une autre. Depuis le serveur de travail, il va se charger, avec très peu d'instructions de notre part, de déployer Blacklight en ligne, de passer d'une version à l'autre, ou de le mettre à jour aisément.

Il n'est pas simple dans cette nébuleuse d'utilitaires, modules, applications, serveurs de voir qui fait quoi et à quoi ça sert. Au final, on finit par l'oublier et ses avantages permettent de se concentrer plus profondément sur l'amélioration de Blacklight.

Voilà, notre catalogue est en ligne... Ah non me dit-on ! Il reste encore quelques menus détails à régler, mais bientôt Blacklight sortira en pleine lumière à la BCU...


Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Mots clefs : , , , ,

Posté dans : Catalogue, Informatique

Laisser un commentaire