Omeka, une bibliothèque numérique prête à l’emploi

Omeka est un logiciel libre, sous licence GPL, développé par le Center for History and new Media. Selon leur site, Omeka est au croisement des CMS, des gestionnaires de collections numériques et des logiciels d’archives. Nous l’avons utilisé pour exposer les carnets de Philippe Glangeaud. Voici un retour sur ses fonctionnalités.

Facilité d’utilisation

Logo de Omeka
Logo de Omeka

La caractéristique principale d’Omeka est d’être rapide à prendre en main. Son principe est simple : il gère des « items » qui peuvent être attachés à une collection. Chaque item, que l’on peut comparer à une notice de catalogue, est décrit en dublincore et dispose d’un ou plusieurs documents numériques attachés. On peut ajouter également des données techniques sur ces fichiers dans la liste des métadonnées.
Un système de tags permet d’indexer ces éléments et de naviguer ainsi entre les collections.

À côté de ce service de base, on peut enrichir cet outil à l’aide de plusieurs modules proposés sur son site web. L’entrepôt OAI ou l’extension exhibit font partie des incontournables. Lincoln at 200 est un bel exemple des possibilités du module exposition. Chaque item ou collection peuvent être mis en valeur dans une galerie d’images complétées d’un texte d’illustration. Ce fonctionnement par briques rappel celui de Drupal mais dans le cas d’Omeka sa simplicité d’utilisation l’emporte aisément sur le CMS à la goutte d’eau.

Du côté technique

Les développeurs de cette bibliothèque numérique l’on rendu très flexible et souple d’emploi. On peut créer sans difficulté une extension qui étend ses capacités de base et on peut créer un nouveau thème sans être féru de développement web.
Quand nous nous étions intéressés à Omeka il y a quelque temps pour les carnets de géologie, il n’avait pas autant d’envergure. Les versions se sont succédées depuis et de nouvelles extensions ont vu le jour comme PDF search qui permet la recherche plein texte dans ce type de fichier.

Désormais, des projets importants comme la digital public library of america utilisent un moteur de recherche à facettes et hébergent de grandes quantités de notices et documents.

Vous pouvez même l’utiliser sans avoir un serveur et un développeur chez vous grâce à leur plateforme en ligne omeka.net. Il ne vous reste plus qu’à créer en un tour de clic, une exposition virtuelle à l’instar de ces musées ou universités américains.