Trois bonnes raisons de travailler en bibnum (2)

Voici la réflexion commune d’une personne chargée de la numérisation et d’une autre s’occupant du parc informatique.

Img-Blog
Copyright Bambou 2011 Poupard/Béka

 

Première bonne raison : Le Service BIBNUM

Les deux personnes qui rédigent cet article sont les plus âgées de cette équipe composée de neuf personnes. Nous travaillons au sein des bibliothèques depuis de nombreuses années et nous avons œuvré dans différents services. De ce fait nous apprécions tout particulièrement :

  • Le fait qu’il est composé d’un personnel jeune, dynamique, et réactif aux problèmes.
  • Le fait que nous ne sommes pas confrontés au public ni aux astreintes d’horaires.
  • Les missions transversales et la diversité de profils de cette équipe.
  • L’ambiance, en général, et la bonne humeur du matin autour d’une tasse de café.

Deuxième bonne raison : évolution de carrière

  1. Pour la personne chargée de la numérisation : Après avoir travaillé en bibliothèque universitaire, en section lettres, j’ai eu envie de changer et de voir d’autres facettes du métier. C’est un travail intéressant qui permet d’utiliser les nouvelles technologies : chargée de la numérisation depuis janvier 2011, je perfectionne mon usage du banc de numérisation et je développe la retouche d’images avec le logiciel Photoshop.
  2. Pour la personne s’occupant du parc informatique : Le fait d’avoir été engagé au moment de l’informatisation de la BCU coïncidant avec l’évolution fulgurante du matériel informatique m’a permis d’acquérir un panel de connaissances et de compétences très variées afin de résoudre un grand nombre de pannes d’origines diverses. La nouvelle direction de l’établissement a de nombreux projets d’envergure à court et moyen terme (numérisation des collections, évolution du portail, …) auxquels je participe étroitement par le biais de groupes de travail. Je travaille dans un domaine qui me passionne tant par son contenu que par sa constante évolution.

Troisième bonne raison : Localisation Géographique

Un cadre de travail agréable. Sur le Campus des Cézeaux, étendue de pelouse verte à deux pas du tramway, avec toutes ces écoles et laboratoires de renom national voir international.

Par Jean-Marc Condat et Valérie Le Foll

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.